Pont sur la Manche, The Channel Bridge & Railway Company Ltd.

4399

Part de fondateur de 4£ - Londres 1893

150,00 €
Aucune taxe

 

Authenticité garantie

 

Politique de livraison

 

Paiement sécurisé

Siège social à Londres, 110 Cannon Street, siège administratif à Paris, 69 rue de la Victoire.

Il s'agissait d'une société d'Etudes et de construction d'un pont sur la Manche.

En 1802, l'ingénieur des mines français Favier conçoit le premier projet de tunnel sous la Manche avec deux galeries.

Dans les années 1850, de nombreux projets paraissent, comme celui d'un pont sur la Manche.

L'idée d'une jonction des voies ferrées françaises et anglaises est elle née en 1836 dans l'esprit de Thomé de Gabond, ingénieur en chef de département du Pas-de-Calais. En 1849, après avoir étudié ce projet, MM. Combes et Elie de Beaumont analysèrent les sols de la Manche et en déduirent qu'il serait possible d'y construire un pont. L'ingénieur français M. Vérard de Sainte-Anne pensa d'abord à un pont métallique. Ses travaux furent repris par un autre ingénieur, M. Hersent et MM. Schneider et Cie du Creusot.

Un ensemble de plans fut présenté lors de l'Exposition Universelle de 1889 à Paris, partant du Cap Gris-Nez à Folkestone.

Une idée de tunnel fut proposée par un anglais Edward Watkins mais ne fut pas retenue en raison de sa dangerosité et sa complexité en terme d'aération. Trois tunnels furent imaginés, l'un pour l'aller, l'autre pour le retour, un troisième pour l'aération.

Enfin un tunnel tubulaire est évoqué par Edward Reed, coulé dans le sol du détroit. Il crée une société au capital de 40.000£, la "Sté Préliminaire du Chemin de Fer Tubulaire de la Manche". Sir Edward J Reed, un des architectes de la très puissante flotte anglaise qui va dominer les océans. Il ne croit pas si bien faire en nommant sa société « Preliminary Company », puisqu'il faudra attendre 102 ans pour que s'ouvre l'actuel Tunnel sous la Manche !

Ces projets de tunnel ne plaisent cependant pas aux autorités militaires anglaises.

Les progrès de l'ingénierie en matière hydraulique et en construction métallique font plutôt pencher la balance vers l'idée du pont. L'entreprise parait réalisable aux yeux des ingénieurs qui estiment à une dizaine d'année la durée de construction. Les ponts de Porto sur le Douro, de Brooklin, du Garabit en Auvergne, celui de Forth en Australie, sont donnés en exemple. La question de la navigation des bateaux, aussi bien les voiliers que les paquebots, sur la Manche reste importante. Le système d'éclairage et de balisage du pont est donc étudié.

4399
1 Produit

Caractéristiques

Pays
Grande-Bretagne
Thème
Chemins de fer
Rareté
Emis avant 1900
Etat de conservation
EF

Vous aimerez aussi...

20 autres produits dans la même catégorie :