Les origines de la scripophilie

Rubrique : Qu'est-ce que la scripophilie ? Date :

D'où vient le terme de scripophilie ?

La numismatique, déjà riche de nombreuses spécialités (monnaies, jetons, médailles, papier-monnaie...), s'est enrichie au début des années 1980 d'un nouveau champ d'action : la scripophilie, dont le terme est accepté depuis 1985 par le dictionnaire du Petit Larousse. 

La scripophilie, appelée aussi en scriptophilie, désigne la collection des titres anciens - actions et obligations - qui ne sont plus cotés en bourse, à l'exception de quelques emprunts étrangers (chinois, argentins, belges, etc.). Soit les titres ont été dématérialisés, soit les sociétés ont fait faillite.

En France, la dématérialisation des titres a eu lieu en 1984.

La scripophilie s'intéresse à toutes les formes de vieilles valeurs financières, qui ont un jour été cotées sur une place financière. Ces documents sont gravés et numérotés.

Parmi les six millions de titres recensés, certains d'entre eux, richement illustrés, apportent un véritable témoignage sur l'activité de la société émettrice, et ce dans tous les domaines : les arts, les sciences, les grands travaux et cinémas, etc.

Ainsi la scripophilie permet aux amateurs de retracer, grâce à ces documents, la richesse méconnue d'un des aspects de notre patrimoine historique économique, industriel et financier.