Etablissements Bidez et Haller Châtillon

Action de 5000F - Paris 1957

Plus d'info

22229

Derniers exemplaires en stock !

En 1846, Jacques Lenoir et son épouse Clara Patez, achètent une parcelle de terrain communal pour y implanter une forge, laquelle devient la fonderie " Lenoir et Patez ".

Lenoir décédé en 1861, ses enfants gèrent l'entreprise jusqu'à sa vente en 1879 à Alphonse Deletang, ingénieur en chef à la Compagnie des chemins de fer de l'Est qui en confie la gestion à son fils.

A la disparition d'Alphonse Deletang en 1893, la société est vendue à Joseph Bidez et Chrétien Haller.

En 1937, une seconde société, située à Châtillon sur Seine (Côte d'Or) entre dans le capital de l'entreprise qui prend le nom de Bidez Haller & Chatillon. On dénombre 150 ouvriers.

Face à la crise, les premières suppressions d'emploi s'effectuent à partir de 1983, après 1 an de chômage partiel.

En 4 ans, l'effectif est réduit de 150 à 87 salariés. Le 8 février 1987, le tribunal prononce la liquidation des biens de la société.

Reprise par la Sirène de Rocroi, rebaptisée Technifonte, l'usine, qui emploie une vingtaine de personnes, ferme définitivement ses portes en 1994.

Les terrains sont alors rachetés par la ville. La friche connaît alors deux destinations : une partie est définitivement détruite en 1997 pour laisser place à un magasin de grande surface, la seconde sera reconvertie en pôle d'activité dépendant de l'EPCI et destinée à l'accueil de PME et d'artisans.

Adresse : avenue Jean-Baptiste Clément

  • Pays France
  • Thème Métaux
  • Etat de conservation EF