Sté des Automobiles Brasier

Part bénéficiaire - Paris 1907.

Illustré d'un trèfle à 4 feuilles

Plus d'info

21754

Disponibilité : En stock

Derniers exemplaires en stock !

Charles-Henri Brasier, diplômé de l'Ecole des Arts et Métiers de Chalons, encouragé par les frères Mors qui s'intéressent à l'automobile naissante, met au point le premier moteur quatre cylindres en V. Brasier hisse la marque Mors sur les plus hautes marches des podiums en réalisant des voitures qui s'imposeront dans pratiquement toutes les courses automobiles.

Passionné de compétition, il porte haut les couleurs de la France dans la Coupe Gordon Bennett qu'il remporte en 1904 et 1905.

Associé un temps à Georges Richard (Construction de Cycles et d'Automobiles), Brasier s'empare peu élégamment des usines Richard-Brasier et garde l'emblème du trèfle à quatre feuilles qui avait pourtant fait l'objet d'un dépôt de brevet par Georges Richard.

Mais Brasier a la folie des grandeurs et fait notamment s'envoler le prix de ses voitures, ce qui a pour conséquence de baisser drastiquement ses ventes ! Il remonte la pente en concevant une petite voiture et se diversifie dans les moteurs pour groupes électrogènes, bateaux, avions, dirigeables.

Mais malgré tous ses efforts pour revenir sur le marché de l'automobile de luxe à l'après-guerre (en y installant même son siège social sur la prestigieuse Avenue des Champs Elysées!), la Sté sera finalement liquidée en 1924.

Paradoxalement, Unic, l'entreprise de Georges Richard connaît une formidable expansion qui se perpétue encore aujourd'hui sous la marque de poids lourds Ivéco. Le trèfle à quatre feuilles ne porte pas chance à tout le monde...

Illustré de vignettes des Usines d'Ivry et de Reims, ainsi que de trèfles à 4 feuilles.

  • Pays France
  • Thème Automobile
  • Décor Oui
  • Etat de conservation EF

Déjà vus