Ets Japy Frères

Action de 2500F - Paris, notaire à Delle

Plus d'info

21162

Disponibilité : En stock

Derniers exemplaires en stock !

Frédéric Japy fonde en 1777 un atelier pour mécaniser le procédé traditionnel de l'établissage pratiqué dans le Jura par la profession horlogère. Il se tourne ensuite vers la fabrication et l'exploitation de l'horlogerie, visserie, boulonnerie, quicaillerie, ustensiles de cuisine, moteurs, pièces de bicyclette, luminaires, meubles de jardin, pompes, moulins à café, machines à écrire, etc. 

Les années 1880 marquent l’âge d’or de Japy. Près de 5 000 ouvriers travaillent dans les usines Japy de la région du territoire de Belfort. Signe de sa réussite, la famille se fait construire 13 châteaux à Beaucourt et Dasle.

L'activité s'est également tournée vers la recherche de houille entre Montbéliard et Villersexel. La crise grave entre 1930 et 1935 rend les affaires difficiles. Le conseil d’administration réorganise les services, l’usine de Badevel est abandonnée en 1933 et la fabrication d’horlogerie est centralisée à Beaucourt.

La société Japy réussit le lancement de machines à écrire en Europe au début du 19ème siècle mais perd sa prédominance sur l’innovation industrielle. L’entreprise Japy est finalement démantelée en plusieurs sociétés autonomes jusqu'en 1979, où la dernière société Japy est mise en liquidation.

Un musée Frédéric Japy sera ouvert dans les années 80 retraçant l’épopée de la dynastie Japy.

Tampons au dos du titre : "Titres de collection, non indemnisables".

  • Pays France
  • Thème Horlogerie
  • Etat de conservation EF

Déjà vus